(Consulter notre catalogue)
(Formulaire commande)
(Numéros épuisés disponibles en pdf)
(Pour entrer en contact avec nous)
(Apporter votre contribution)
(Des nouvelles de nos collaborateurs)
(Affichage si Erreur 404)
(Les sites Web que nous apprécions)

On a parlé de nous

(Présentation de la Société des Amis d'Axieros)
(Hommage à Raymond Novion)
(Sommaire de Inverses n° 3)
(Formulaire commande)

Notez bien: Le numéro 16 de la revue Inverses est paru en novembre 2016. Son dossier littéraire est entièrement consacré à Marcel Proust.

Nos liens préférés

Salon de la Revue

Revue de presse

Les Actus d'Inverses

Les Amis d'Axieros

Hommage

Hommage à Eric Meyleuc

Portrait

Hommage à Eric Meyleuc

                           Eric Meyleuc (1968-2018)


Éric Meyleuc est né le 13 mai 1968 à Choisy-le-Roi, dans une famille venue d'Auvergne, région à laquelle il a toujours été attaché, particulièrement au département du Cantal, où ses grands-parents, paternels et maternels, avaient exploité de petites fermes. Souvent il y avait passé des vacances, dont il gardait de très bons souvenirs.

Après avoir fini ses études secondaires et une année de droit il suit des études de géographie, jusqu’à la maîtrise (1996)

Dès 1992, il travaille comme magasinier, contractuel puis titulaire (magasinier spécialisé) dans des bibliothèques universitaires. Dans ce cadre, il suit des formations pour faire de réparations de livres et de la reliure.

Dès les années 1990 il écrit des poèmes et en publie un recueil, Mots-Miroirs Poèmes... ...recueillis en 2004. Vers la fin de la décennie et jusqu’en 2002 il suit des cours de théâtre et monte sur scène. Il décide alors de travailler à temps partiel et s'investit de plus en plus dans le théâtre. Il travaille alors comme récitant pour l’ensemble orchestral Stringendo.

À partir de 2001, il s'engage très activement dans l'association Actes de présence, dont il devient le trésorier en 2006, et ce jusqu'à la dissolution de l'association en 2017. Dans le cadre d'Actes de présence, Éric a assuré l'organisation de divers spectacles, fait des mises en scène et joué dans de nombreuses pièces. Avec son compagnon Pedro Vianna, il crée en 2002 la compagnie Éclats de rêve. Il participe à la réalisation de plusieurs spectacles ou récitals de poésie dans le cadre des activités associatives (Actes de présence, Poesia 2-Ottobre, Art en exil, ISIS Arts & Cultures.

Il est publié dans des anthologies telles que Liens et entrelacs (Nicole Barrière), Fenêtre ouverte / Ventana abierta (Maggy De Coster), Voix sans frontières/Voci fara hotare, (Marilena Lica-Masala). Nombre de ses poèmes ont été publiés par des revues imprimées ou numériques et dans des sites internet (Humeurs de Marissé, Le Manoir des Poètes, Les temps d’art, Plein sens, Poésie pour tous, Poezia.

Outre plusieurs œuvres écrites en collaboration avec Pedro, Éric Meyleuc est l'auteur de deux pièces de théâtre : Les Patates (renommée plus tard La pièce d'un fou) et Le monde perdu.


Depuis l'année scolaire 2016-2017, Éric anime avec Pedro un atelier-théâtre hebdomadaire pour le Club des retraités de la MGEN-92.

En parallèle à ces activités Éric Meyleuc milite pour la défense des dominés et des opprimés et se définit comme libertaire sans affiliation particulière. Syndicaliste actif, il manifeste régulièrement et concrètement sa solidarité avec les victimes de tous les pouvoirs et se soucie en permanence des autres.

Le 9 juin 2018, peu avant d’entrer en scène pour jouer le spectacle Pour rester zen. Des contes à méditer et à faire sourire, qu’il avait écrit avec Pedro Vianna, Éric Meyleuc est victime d'une hémorragie cérébrale qui le plonge dans un coma profond dont il ne sort pas. Il décède le 11 juin.


                                 Trois poèmes d'Eric Meyleuc


L’effet

de tes lèvres

sur ma peau

de tes caresses

sont comme

l’effet

d’une bourrasque

chaude

                                    qui me dépouille

                                                                        de mes oripeaux

                                                                                    (2002)

Ne pas avoir peur

            des mots

ni

du silence qui les anime

ni

de la raison de ce silence

ou

de la folie qui anime sa raison d’être

facile à dire...

(2000)


Marionnettes de pierre

têtes décapitées

tantôt grimaçantes, tantôt égarées

un vrai théâtre

animé par des mains hypnotiques

qui viennent fouiller de troublantes familiarités

de vieilles connaissances en somme

que nous n’osons nommer

de par leur intimité

bien carapatée

au tréfonds

de notre

émoi                                                             


                                                                                (Année sans fond.

                                                                                   Novembre 2002)






   

Nous vous suggérons

Commander et payer par chèque

Vous souhaitez acheter ce numéro par Paypal ou CB

(site de paiement sécurisé)

Au sommaire du n° 3 d'Inverses figure un hommage à notre collaborateur et ami Raymond Novion, disparu en 2002.


Vous pourrez notamment y découvrir plusieurs de ses oeuvres.