(Consulter notre catalogue)
(Formulaire commande)
(Numéros épuisés disponibles en pdf)
(Pour entrer en contact avec nous)
(Apporter votre contribution)
(Des nouvelles de nos collaborateurs)
(Affichage si Erreur 404)
(Les sites Web que nous apprécions)

On a parlé de nous

(Présentation de la Société des Amis d'Axieros)
(Hommage à Raymond Novion)
(Formulaire commande)
(Pour entrer en contact avec nous)
Lien vers le site des Mots à la bouche


Agenda:  Le n° 16 d'Inverses est paru en novembre. Son dossier est entièrement consacré à Marcel Proust

Nos liens préférés

Salon de la Revue

Revue de presse

Les Actus d'Inverses

Les Amis d'Axieros

Hommage

                A propos des Amis d'Axieros

Focus

Hors série n° 1

"Nouvelles contre l'homophobie"

 9 €

ISBN 978-2-9528810-0-5

Nombreuses ont été les personnes à participer au concours de nouvelles initié par Louis-Georges Tin, et soutenu par le magazine Têtu dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre l’homophobie de mai 2005 puis à l’occasion de sa seconde édition de mai 2006.

Si le présent recueil ne contient que les nouvelles ayant été sélectionnées, toutes auraient mérité, à un titre ou à un autre, d’y figurer. En effet, elles expriment souvent une expérience vécue ou des peurs paralysantes face à un monde hostile. Parfois, elles peuvent être d’une violence rare que l’on souhaiterait de l’ordre du phantasme mais il suffit de lire la presse pour se convaincre du contraire. Toutefois, ce n‘est pas la couleur noire, celle du désespoir, ou rouge, celle du sang qui règnent sans partage sur ces textes. Ce serait oublier la capacité de l’écriture à transcender une réalité désolante. Aussi, on y voit fleurir l’humour, l’autodérision, mais encore le courage, la combativité, en fait une propension à résister qui autorise à regarder l’avenir avec plus d’optimisme. Rendons un hommage marqué au talent de ces jeunes et moins jeunes auteurs.

Tant les organisateurs que les membres du jury souhaitent exprimer, ici, leur gratitude à tous les participants qui, faisant parfois fi des canons littéraires, ont toujours su exprimer avec force des sentiments vrais et sincères.

  

Commander cet ouvrage































































































































































































































mmmmm














            












                               



  

Présentation de notre association

A propos de la Société des Amis d'Axieros


              La Société des Amis d'Axieros a vu le jour en l'an 2000. Elle rassemble, aujourd'hui, une trentaine de membres, dont des correspondants étrangers en Espagne, Italie, Royaume-Uni et Suisse. La principale activité de cette association loi 1901 consiste à assurer la publication annuelle de la revue culturelle Inverses.


             La consultation du catalogue vous permettra de vous faire une idée de la variété des sujets abordés au fil des années. Dans son quinzième numéro, à paraître l'automne prochain, Inverses consacrera son dossier à la chanson, thématique généralement méprisée par la critique.


                 Les Amis d'Axieros font appel aux amoureux de la littérature et des arts, et étudieront avec attention tout projet  de contribution susceptible d'apporter un éclairage différent sur l'œuvre d'un auteur ou d'un artiste, ou tout autre sujet digne d’intérêt.


                    Enfin, l'Annuaire se propose de regrouper des recensions de  livres et de films à thématique homosexuelle méritant d’être mis en avant.


                     Visiteur(se) de ce site, n'hésite donc pas à rejoindre notre équipe, tu seras le/la bienvenu(e).


Nous rejoindre

Nous vous suggérons

André Gide collectionnait les "découpures" de presse, notamment relatives aux faits divers et affaires de moeurs, en liaison avec l'écriture de Corydon, son essai sur l'homosexualité.Les thèmes de l'erreur judiciaire et du scandale l'interpellaient, sa propre vie flirtant avec les risques, tant en Europe qu'en Afrique.

En Afrique justement, début 1923, il part avec l'intention de faire "des rencontres. Il a accepté l'invitation d'Hubert Lyautey au Maroc. Gide a d'autant plus de raisons d'admirer Lyautey qu'il peut le considérer comme un disciple, sinon, mieux, comme son meilleur disciple. En effet, le maréchal-résident a démontré, sur le sol du Maroc, que "l'uranisme n'est en lui-même nullement néfaste au bon ordre de la société, de l'Etat; tout au contraire", illustrant cette affirmation, d'allure certes un peu téméraire, martelée aux dernières pages de Corydon.

Aujourd'hui, sans doute, la justice sanctionnerait les moeurs licencieuses du militaire comme celles de l'écrivain.

Commander cet ouvrage