(Consulter notre catalogue)
(Formulaire commande)
(Numéros épuisés disponibles en pdf)
(Pour entrer en contact avec nous)
(Apporter votre contribution)
(Des nouvelles de nos collaborateurs)
(Affichage si Erreur 404)
(Les sites Web que nous apprécions)

On a parlé de nous

(Présentation de la Société des Amis d'Axieros)
(Hommage à Raymond Novion)
(Formulaire commande)


Agenda:  Le n° 16 d'Inverses paraîtra en novembre 2016 et consacrera son dossier littéraire à Marcel Proust.

Nos liens préférés

Salon de la Revue

Revue de presse

Les Actus d'Inverses

Les Amis d'Axieros

Hommage

  Site en cours de maintenance,

 la page demandée est indisponible

Focus

Hors série n° 1

"Nouvelles contre l'homophobie"

 9 €

ISBN 978-2-9528810-0-5

Nombreuses ont été les personnes à participer au concours de nouvelles initié par Louis-Georges Tin, et soutenu par le magazine Têtu dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre l’homophobie de mai 2005 puis à l’occasion de sa seconde édition de mai 2006.

Si le présent recueil ne contient que les nouvelles ayant été sélectionnées, toutes auraient mérité, à un titre ou à un autre, d’y figurer. En effet, elles expriment souvent une expérience vécue ou des peurs paralysantes face à un monde hostile. Parfois, elles peuvent être d’une violence rare que l’on souhaiterait de l’ordre du phantasme mais il suffit de lire la presse pour se convaincre du contraire. Toutefois, ce n‘est pas la couleur noire, celle du désespoir, ou rouge, celle du sang qui règnent sans partage sur ces textes. Ce serait oublier la capacité de l’écriture à transcender une réalité désolante. Aussi, on y voit fleurir l’humour, l’autodérision, mais encore le courage, la combativité, en fait une propension à résister qui autorise à regarder l’avenir avec plus d’optimisme. Rendons un hommage marqué au talent de ces jeunes et moins jeunes auteurs.

Tant les organisateurs que les membres du jury souhaitent exprimer, ici, leur gratitude à tous les participants qui, faisant parfois fi des canons littéraires, ont toujours su exprimer avec force des sentiments vrais et sincères.

  

Commander cet ouvrage































































































































































































































mmmmm














            












                               



  

Nous sommes désolés!







Bonjour,

Toutes nos excuses, des opérations de maintenance sont en cours sur le site Inverses.fr.

C'est pourquoi la page que vous avez demandée est indisponible. Veuillez renouveler votre consultation ultérieurement.

A bientôt.

Merci de votre confiance.

Thierry Sarazin, webmestre de Inverses.fr

  

Nous vous suggérons

Alors qu’il existe des ouvrages généraux sur l’homosexualité dans les littératures anglaise, allemande, espagnole, italienne, américaine bien sûr, la France a fait le choix pudique des monographies. Ainsi la critique s’est-elle intéressée à l’homosexualité d’André Gide ou de Marcel Proust mais en privilégiant largement l’approche biographique, comme si celle-ci pouvait être facilement isolée de l’œuvre de ces écrivains.


La présente étude a pour objet de combler cette lacune, en s’interrogeant sur le foisonnement exceptionnelle de la littérature homosexuelle qu’a connu la France au début du XXe siècle. Des œuvres d’écrivains majeurs, outre Gide et Proust, sont abordées, tels que Jean Cocteau, Jean Genet, Julien Green, Henry de Montherlant, Marguerite Yourcenar. Mais aussi d’écrivains tout aussi réputés mais dont cet aspect de l’œuvre, bien que pouvant être considéré comme déterminant, n’a suscité que peu d’intérêt : Max Jacob, Marcel Jouhandeau, Roger Martin du Gard, François Mauriac.


Pour être la plus large possible, cette étude a aussi cherché à faire sortir de l’ombre des écrivains moins connus comme René Crevel, Pierre Herbart, Maurice Sachs, Francis Carco et une pléiade d’auteurs qui, après avoir connu des gloires très inégales de leur vivant, ont sombré dans un oubli quasi total : Axieros, Jean Binet-Valmer, Édouard Bourdet, Henri Deberly, Jean Desbordes, Charles-Étienne, Marcel Guersant, Henry-Marx, Maurice Rostand…


En effet, ce sont tous ces écrivains qui ont contribué, chacun sur leur mode personnel, à fixer l’approche littéraire mais aussi sociologique de l’homosexualité, en France, durant la période troublée de l’entre-deux-guerres. Les recherches qui, aujourd’hui, s’attachent aux genres et à ses avatars, bien que les récusant parfois, ne leur en sont pas moins redevables.




 

Commander cet ouvrage